Table XVII°

Table XVII°

mercredi 15 octobre 2014

Les limites du moulage

La restauration en dorure , que cela soit sur des cadres ou sur des pièces de mobilier, nécessite l'achat d'un certain nombre d'outils et de produits. Il y a ceux qui constituent la base du métier de restaurateur, à savoir la colle de peau de lapin, la craie de Champagne, l'assiette, que l'on se doit de bien savoir préparer, 
Il faut pratiquer en atelier selon les règles ancestrales, afin d'obtenir les meilleures préparations.
Ensuite la manière d'utiliser les différentes préparations est également primordiale.
La fabrication de moules est nécessaire pour reconstituer les ornements manquants sur les cadres , généralement 19ème ou 20ème.
Pour cela il y a les techniques traditionnelles mais également modernes avec l'emploi de produits actuels.
Selon les cas et le temps disponible un choix serait effectué.
Les techniques de moulage ont leurs limites lorsque l'objet ou le cadre sont en bois sculpté.
Lorsque l'oeuvre  est plus ancienne, et d'une valeur incomparable, l'utilisation de fers à reparer s'impose pour effectuer ce que l'on appelle "la reparure".
Cela consiste à ciseler les apprêts, de réaliser des galbes, des jeux de fond, des refends, des yeux, etc afin de reconstituer les parties lacunaires et de venir ainsi restaurer l'objet.
 Il faut commencer par acheter les fers de base, de compléter son jeu par la suite, et de pouvoir ainsi travailler et d'appréhender ce qu'il y a de plus gratifiant mais également de plus difficile dans le métier de restaurateur en bois doré cadres et mobilier.
Il faut pratiquer, observer, et beaucoup s'amuser et surtout garder une grande humilité.
Le métier de restaurateur nécessite pour une part une grande connaissance des produits et techniques, mais surtout un long et patient apprentissage en atelier (les anciens parlaient "d'être à l'établi").
Nous voyons là les limites du moulage pour la restauration.


       
                                              Travail de reparure sur une chaise XVIII°