Table XVII°

Table XVII°

lundi 28 avril 2014

Mouvement (de pendule) et imitation écaille de tortue

Je viens d'apprendre avec émotion le départ d'un ancien collègue des ateliers pour le mois de septembre. C'est triste à la fois pour le château mais également pour l'équipe en place. Peut-être sera t-il remplacé? Mais il sera difficile de trouver un restaurateur de ce niveau. Pour ma part j'ai eu la chance de travailler avec lors du remeublement du salon de Mercure et en garde un souvenir mémorable.
 Lorsqu'une pièce est créée, sculptée puis dorée, il est très important que le menuisier tienne compte de l'épaisseur des couches d'apprêts qui vont venir sur le support. Cela est très délicat et demande une grande expérience. Ce fut le cas! Mon collègue avait de très grandes qualités pour les finitions, ce qui n'est pas une mince affaire. Ce que je retiendrai avant tout de notre collaboration et de tous ces moments de partage, outre cet humour inimitable et ce rire communicatif, ce sont peut-être cette modestie et cette humilité que l'on ne retrouve que chez les grands, à l'instar de Pierre Lefumat.
Les belles rencontres ça existe, la preuve en est!

Sans transition, la peinture décorative est passionnante sur de grands supports mais également sur de petits socles pour mettre en valeur des objets d'art.
Cette pendule devait se trouver sur le haut d'une armoire. Son emplacement actuel étant sur une commode, il a fallu réaliser un socle en bois et le peindre en imitant l'écaille de tortue.

écaille de tortue