Table XVII°

Table XVII°

samedi 1 novembre 2014

Restauration de cadres II à Nice



La sculpture sur bois est un métier à part entière et nécessite un long travail d'apprentissage, notamment au sein des Compagnons du Tour de France ou dans des centres spécialisés comme l'école Boulle.
Néanmoins les restaurateurs en bois doré sont amenés parfois, pour redonner une lecture convenable et arrêter les processus de dégradation d'une oeuvre, à devoir sculpter un module lacunaire, comme c'est le cas sur ce cadre.
La première chose est donc de vérifier l'affûtage de ses gouges!
Après avoir dégrossi la pièce à réintégrer, la sculpture commence.
Les variations hygrométriques sont un des facteurs de dégradations des pièces en bois doré.
Les apprêts, composés de colle de peau de lapin et de craie de Champagne,se désolidarisent de leur support.
Malgré leurs qualités intrinsèques, qui retardent les conséquences de ces phénomènes naturels, il est inévitable que des soulèvements apparaissent, que des morceaux de taille variable tombent. 
Cela a pour conséquence de fragiliser l'oeuvre, de rendre sa lecture difficile et au final de perdre ce qui fait en partie sa beauté à savoir la dorure.










06 63 75 00 25











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire